Tumulus encore
en élévation sur la crête d'une
colline à Eramecourt (Somme).
Photo J.-C. Blanchet.
Les premiers métallurgistes
Quelques rares monuments encore en élévation
page 1page 2page 3page 4page 5page 6
Tumulus encore en élévation à Eramecourt (Somme). Plus rarement ces monuments funéraires peuvent encore être en élévation dans des zones restées longtemps en friches, comme à Eramecourt (Somme), où l'on a trouvé au siècle dernier, sous des tertres de pierre et de terre, des sépultures à incinération placées à l'intérieur de vases protégés par des pierres plates. Les ensembles les plus anciens sont souvent de dimensions importantes (entre 25 et 60 m).
Une douzaine de sépultures de ce type ont été fouillées récemment en Picardie, par exemple à Crouy (Somme). Celles qui ont pu être datées appartiennent en général à l'Âge du Bronze ancien et moyen.

À l'âge du Bronze final, les cercles sont plus petits, souvent irréguliers et groupés. Principalement dans l'Est de la région, il existe aussi quelques grandes enceintes allongées (" Langgräben " en allemand) et d'autres plus rares et plus petites, en trou de serrure. Ces dernières sont datées de la fin de l'Âge du Bronze et du début du premier Âge du Fer.


Enclos funéraires de l'âge du Bronze ancien. Crouy (Somme).   Enclos funéraire allongé à Brutelles (Somme).
Enclos funéraires de l'âge du Bronze ancien. Le petit
enclos a été fouillé par B. Bréart et J.-P. Fagnart et a
livré une sépulture à incinération, contenue dans
un vase. Crouy (Somme).
  Enclos funéraire allongé, associé à des cercles, à Brutelles (Somme).


Haut de page
page 1page 2page 3page 4page 5page 6