Bertangles (Somme). Grand
enclos fossoyé qui pourrait
appartenir à un établissement
rural de l'âge du Bronze,
comme celui fouillé à Étaples.
 
Folleville (Somme). Sur sol nu,
on voit apparaître des enclos
fossoyés circulaires et un
autre plus irrégulier.
Les premiers métallurgistes
Des habitats difficiles à détecter d'avion
page 1page 2page 3page 4page 5page 6
Bertangles (Somme). Grand enclos fossoyé.

Folleville (Somme). Enclos fossoyés circulaires et un autre plus irrégulier.
Les nombreuses fouilles entreprises durant ces dernières années, sur de grandes surfaces, nous permettent de mieux connaître les formes de l'habitat. Certains grands enclos " ovalaires ", avec des traces de trous de poteaux et de fossés à l'intérieur, peuvent appartenir à des domaines agricoles de l'Âge du Bronze ancien et moyen.

Le plus représentatif est le bel ensemble découvert à Étaples (Pas-de-Calais), associant un monument funéraire et deux enclos fossoyés d'habitat, dont un "ring fort".
D'autres ensembles non fouillés, répartis principalement sur la façade côtière, pourraient appartenir à ce type d'implantation, comme celui de Bertangles (Somme).
Deux petits bâtiments à plan circulaire, attribuables à l'Âge du Bronze moyen ont été trouvés à Roeux (Pas-de-Calais). Toutes ces structures sont proches de celles connues, surtout Outre-Manche, dans le Bénélux, mais aussi, depuis peu, en Basse-Normandie.

À l'Âge du Bronze final, les camps de hauteur sont bien représentés dans la France du Nord, comme à Catenoy et Vieux-Moulin (Oise). Quelques ensembles agricoles, souvent arasés, sont disséminés dans les vallées. Il existe un seul cas à Choisy-au-Bac (Oise), où des villages sont scellés dans des limons de débordement et ont été reconstruits les uns sur les autres entre le Bronze final et le premier Âge du Fer. Toutefois, le site occupe une position stratégique au confluent de l'Aisne et de l'Oise.


Haut de page
page 1page 2page 3page 4page 5page 6