L'habitat gaulois : Les oppida
Diaporama
A B C D E F
page 1page 2page 3page 4
L'oppidum des Monts Caubert à Mareuil-Caubert (Somme). l'Étoile (Somme).
L'oppidum des Monts Caubert à Mareuil-Caubert (Somme) est mal conservé. Il a été maintes fois réoccupé, notamment par les troupes anglaises peu avant la bataille de Crécy, puis en 1940, où des combats s'y sont déroulés. Au Moyen Âge, des mottes castrales se sont parfois édifiées à l'intérieur et sur le rebord d'oppida, comme à l'Étoile (Somme).
Le petit oppidum de Chipilly (Somme) L'oppidum d'Etrun-sur-Escaut (Nord).
L'oppidum de Chipilly (Somme) occupe une position stratégique remarquable. Il est placé sur une colline, coupée en deux par des levées de terre. L'une est encore visible en élévation, l'autre a été arasée. L'oppidum d'Etrun-sur-Escaut (Nord) est de forme elliptique. Les fouilles prouvent qu'il est gaulois, même si les textes médiévaux affirment que Louis III l'a édifié. En réalité, il l'a simplement réoccupé.
La Cheppe (Marne) Le plus caractéristique des oppida de plaine est probablement celui de La Cheppe (Marne) situé sur les bords de la Noblette. Bien conservé, il est entièrement artificiel et de forme presque circulaire. Il est ceinturé par un énorme rempart et de larges fossés.
   


Haut de page
page 1page 2page 3page 4