Maison d'habitation
de la villa de
Villers-sous-Ailly
(Somme).
 
Les habitations principale
et secondaire sont construites sur le même plan architectural avec une galerie de façade, entourée par deux tours d'angle. Maquette H. Bernard
(Musée d'Abbeville).
 
À Marchelepot (Somme),
les deux habitations
principales de la villa, de plans presque identiques, sont situées dans la même cour.
 
À Etalon (Somme),
les deux habitations de la villa, presque de la même taille mais de plans différents, sont situées chacune dans
des cours différentes.
L'habitat gallo-romain : Les maisons d'habitations
Une architecture trés élaborée
A B C D E F G H
page 1page 2
Maison d'habitation de la villa de Villers-sous-Ailly (Somme).

A : Première cour. B : Habitation principale. E : Portail entre les deux cours. F : Seconde habitation.
Pendant longtemps, les fouilleurs ne se sont guère intéressés aux dépendances agricoles et artisanales des villas
gallo-romaines, mais uniquement à l'habitation principale, trop souvent appelée "villa", ce qui est prendre la partie pour le tout. Cette résidence principale, véritable château, peut atteindre exceptionnellement 90 m de long et 30 m de large hors-tout. Cependant, même plus modeste, l'habitation principale a toujours un plan élaboré, parfaitement ordonné.

Sa rigueur géométrique est telle que l'on a pu parler d'une véritable sophistication architecturale. Un écrivain latin, Sidoine Apollinaire, disait à propos de la villa appartenant à son ami Consentius en Gaule :
"l'habitation a fière allure grâce à ses murs disposés avec art, pour produire une symétrie digne assurément de la science architecturale".

À Marchelepot (Somme), les deux habitations principales de la villa, de plans presque identiques, sont situées dans la même cour.

À Etalon (Somme), les deux habitations de la villa, presque de la même taille mais de plans différents, sont situées chacune dans des cours différentes.
Effectivement, les recherches aériennes ont révélé des plans parfaitement géométriques et remarquablement ordonnés. C'est le cas de Villers-sous-Ailly (Somme) qui est une véritable épure d'architecte ! La galerie façade est calée par deux tours d'angle.
Dans les grandes villas, la résidence principale, toujours axiale, est souvent beaucoup plus imposante. Il n'est pas rare que l'habitation latérale, probablement celle du vilicus, en soit simplement une réplique de plus petites dimensions.

Il arrive que les deux habitations se situent dans la même cour et, plus rarement, qu'elles soient presque de même dimension.
Enfin, l'habitation secondaire, placée latéralement, peut être parfois d'un plan différent.



Haut de page
page 1page 2