L'habitat gallo-romain : Les maisons d'habitations
Une architecture adaptée à la région
A B C D E F G H
page 1page 2
Habitation principale d'une villa gallo-romaine. Mareuil-Caubert (Somme).

Habitation principale toute en longueur avec sa galerie-façade.
Mareuil-Caubert (Somme).
Habitation principale de la villa gallo-romaine. Maquette H. Bernard.

Habitation principale avec
sa galerie façade. Maquette H. Bernard (Musée d'Abbeville).
Le plan le plus courant des habitations rurales, grandes ou petites, est le plan tout en longueur. Il peut s'agir d'un simple rectangle, environ trois, quatre ou cinq fois plus long que large.
Les habitations modestes mesurent de 20 à 30 m et sont généralement subdivisées en
trois pièces.

Certaines, plus vastes et plus allongées peuvent atteindre 70 à 80 m. Presque toutes ont une galerie extérieure, disposée parallèlement à la façade principale qui peut être ouverte ou fermée aux extrémités latérales. Certaines galeries débordent sur un ou plusieurs côtés. Il est assez fréquent qu'une autre galerie existe sur l'autre façade. Ces galeries ont certainement un rôle ornemental, mais aussi surtout une fonction pratique : il s'agit de protéger des intempéries les portes et les fenêtres, car manifestement, il n'y a pas de cour intérieure qui puisse procurer de la lumière. Dans les édifices les plus élaborés, cette galerie est fermée par deux tours d'angle et parfois par une seule.

Une petite villa gallo-romaine avec une galerie extérieure à Noyelles-sur-Mer (Somme). Une villa gallo-romaine disposant d'une double galerie façade à Bray-sur-Somme. La galerie extérieure de cette petite villa dispose de deux tours d'angle. Flocques (Seine-Maritime).
Une petite villa gallo-romaine
avec une galerie extérieure
à Noyelles-sur-Mer (Somme).
Une villa gallo-romaine disposant
d'une double galerie façade à
Bray-sur-Somme.
La galerie extérieure de cette petite villa dispose de
deux tours d'angle.
Flocques (Seine-Maritime).
On ne rencontre pas en Picardie, à la différence de la Gaule du Sud, d'habitations, s'organisant autour d'une cour intérieure à péristyle et atrium, comme dans le monde méditerranéen. Toutefois, mais on ne peut l'affirmer, faute de fouilles ou d'images aériennes suffisamment précises, ce pourrait être le cas à Villers-Faucon (Somme) ou au
Vieux-Rouen (Seine-Maritime).


Haut de page
page 1page 2